A LA UNE Actualité Test : Asus ROG Zephyrus, il a (presque) tout du PC portable gaming fin et puissant de nos rêves



Discussion créée par kankan dans le forum 'Actualité'. Date: 1 Septembre 2017.

  1. kankan Barreur

    kankan
    Zen
    • Equipe
    • Barreur
    Inscrit:
    21 Février 2006
    Messages:
    10 176
    Likes:
    358
    Points:
    143
    Occupation:
    Mange - Dort - Rame et Code un peu
    Localité:
    Lutetia
    Avis:
    +1 053 / 5 / -1
    Modèle Asus:
    Asus Pro B8430UA-FA0412E
    Nom enseigne/magasin d'achat:
    materiel.net
    Date d'achat:
    2016
    Processeur:
    i7-6500U 2,5 GHz
    Disque dur:
    Intel HD 520
    Mémoire:
    8 Go DDR4
    Définition écran:
    2 Ecrans 27' Asus VG278HE
    Système d'exploitation:
    Windows 10
    Présenté au Computex, l’Asus ROG Zephyrus est le premier PC portable de jeu à répondre au cahier des charges Nvidia Max-Q Design, incluant une nouvelle puce graphique. Un défi tant de conception que d’ergonomie qu’Asus s’est empressé de relever.

    Le taïwanais a donc planché sur un modèle et a accouché du ROG Zephyrus alias GX501V, un monstre de finesse annoncé comme « le plus performant de sa catégorie » (naissante, s’empressera-t-on de préciser). Nous avons eu le plaisir d’en recevoir un exemplaire (une version non définitive) à la rédaction, l’occasion de l’éprouver mais aussi de faire connaissance avec la puce graphique haut de gamme Nvidia.
    En préambule, précisons que le Zephyrus commence à peine à arriver en magasin, dans une version moins bien équipée que celle testée et que le prix indiqué est (déjà) de 3 200 euros... Ouch !

    [​IMG]

    Jusqu’à présent, lorsqu’on parlait de « machines de jeu fines et puissantes », le Razer Blade 14 et, dans une moindre mesure, le MSI GS43VR se positionnaient assez rapidement en tête de liste. Le Dell Alienware 13 arrivait ensuite, puis quelques PC Gigabyte (non éprouvés par nos soins) arrivaient ensuite.

    Maintenant, il va falloir compter avec l’Asus ROG Zephyrus. Sur le papier, ce PC portable 15,6 pouces a tout pour devenir une référence. Il ouvre surtout la voie à bien d’autres machines répondant au Max-Q Design de Nvidia. Dans ce test, nous ne reviendrons pas ni sur le Max-Q et encore moins sur toutes les subtilités ergonomiques du GX501V car ces dernières ont déjà été largement passées au crible lors de notre précédent article. Si vous voulez en savoir plus sur Max-Q, nous vous expliquons tout ici.

    Clavier en avant, touchpad sur le côté

    L'ergonomie du Zephyrus d'Asus a de quoi surprendre ! Que fait donc ce clavier si près du bord du plateau intérieur ? La réponse est assez simple. D'une part, c'est sur la partie supérieure du clavier que le constructeur a disposé deux des quatre haut-parleurs (au rendu passable). D'autre part, Asus a souhaité reproduire la disposition d'un clavier de PC fixe, c'est-à-dire au plus proche de l'utilisateur.

    [​IMG]
    Le quatuor ZQSD du gamer est clairement identifié et identifiable car pouvant être rétroéclairé d'une couleur différente de celle des autres touches.

    Ceux qui ont peur de ne pas trouver la position confortable peuvent se rassurer, un repose-poignet légèrement rembourré et incliné vers l'avant l'accompagne le cas échéant. Si nous étions un peu rebuté de prime abord, il ne nous a pas fallu bien longtemps pour nous habituer à cette subtilité et la trouver confortable.

    Une sensation de confort que nous avons aussi éprouvée lorsque nos doigts ont commencé à pianoter sur les touches. Disposant d'un rétroéclairage personnalisable selon trois profils, celles-ci sont très agréables et offrent une course très courte, tout à fait à notre goût pour le jeu moins pour saisir du texte, de longues heures durant.

    [​IMG]

    Du côté du touchpad, là aussi, sa disposition n'est pas tout à fait habituelle. Relégué sur le côté droit du clavier, et fusionner avec un pavé numérique devenu tactile pour l'occasion, il offre une surface de glisse un peu étroite qui dépanne lorsqu'on n'a pas de souris externe à portée de main. D'ailleurs, précisons que dans le carton se trouve le pointeur Asus Impact Gaming, un accessoire plutôt bienvenu.

    [​IMG]

    On finit le tour de la connectique. Elle se limite à 4 ports USB 3.0, une prise USB Type-C compatible Thunderbolt 3, une sortie vidéo HDMI et une prise casque.

    [​IMG]

    Pour les connexions en réseau filaire, Asus fournit un adaptateur USB/Ethernet Gigabit et, pour les amateurs de sans fil, le désormais classique Wi-Fi n/ac est du voyage. En revanche, les photographes feront la grimace puisque aucun lecteur de cartes SD ne fait partie de la connectique.

    Un écran G-Sync de qualité passable

    Machine de jeu oblige, l'écran 15,6 pouces du Zephyrus possède un revêtement mat pour éviter que tout reflet parasite ne s'invite au moment le moins opportun d'une partie. Pour ne pas mettre la GeForce GTX 1080 Max-Q en difficulté et permettre à la technologie Nvidia G-Sync de donner le meilleur d'elle-même, la dalle TN se limite au Full HD (1920 par 1080 pixels) et est rafraîchie à 120 Hz.

    Sur le plan technique, le TN n'est ni connu pour son exceptionnelle luminosité ni pour son taux de contraste à couper le souffle. Les résultats de nos tests confirme que la puissance moyenne du rétroéclairage est de 285 cd/m2 ce qui n'est pas élevé du tout, voire très juste pour jouer dans des lieux très éclairés.

    Le taux de contraste, lui, s'en tire mieux puisqu'il approche les 1170:1. Cela ne permet d'obtenir des noirs nets et profonds et, si une majorité des couleurs est relativement fidèle, les teintes très sombres manquent tout de même de relief par moment. Cet effet se remarque dans les films Haute Définition mais, et c'est presque tant mieux, bien moins dans les jeux.

    Ne vous fiez pas à ses lignes sages

    De loin, le Zephyrus parviendrait presque à se faire passer pour un grand ultrabook de 15,6 pouces. Car, sa taille de guêpe (2 cm) et son poids contenu (2,25 kg) en font un parfait prétendant au voyage, glissé dans un sac à dos. Reste que l'adaptateur secteur vient un peu gâcher la fête car le bougre pèse presque 840 grammes et reste assez imposant. De plus, sur batterie, le GX501V ne convainc pas du tout puisqu'il tient 2 h 23 maximum en lecture vidéo, et 2 heures seulement en utilisation polyvalente. Non, vraiment, ce PC portable n'est pas un nomade... en revanche, il a tout l'arsenal du parfait gamer.

    [​IMG]

    Comprimée dans le boîtier en aluminium noir et très difficilement accessible même en jouant du tournevis pendant de longues minutes, la configuration impressionne. Elle se compose d'un processeur Intel Core i7 dernier cri, de 24 Go de mémoire DDR4 (8 Go soudés à la carte mère et une barrette de 16 Go) et de 1 To de SSD (M.2 NVMe). En clair, la puissance de calcul est bien au rendez-vous, tout comme la capacité de stockage qui s'avère tout à la fois conséquente et extrêmement véloce.

    Aussi importante que le processeur dans une machine de jeu, la partie graphique est, pour sa part, assurée par une GeForce GTX 1080 Max-Q Design, le haut de gamme des processeurs Nvidia conçus pour les PC de jeu ultrafins.
    On remarque que dans le logiciel de test 3DMark, en mode FireStrike Extreme, le score graphique obtenu par la GTX 1080 Max-Q la place directement sous le modèle GTX 1080 classique. En revanche, dans le benchmark Heaven, elle débite le même nombre d'images par seconde que la GTX 1070.
    Un constat qui se vérifie dans la plupart de nos jeux de test (The Division DX11, Rise of the Tomb Raider DX12) dans lesquels la 1080 Max-Q vient tantôt mordiller les orteils de la 1080, tantôt se placer à quelques images par seconde de la 1070.

    [​IMG]
    Dans le Game Center, il est possible de débrider partiellement les chevaux ! Dans le cas présent, tous les chevaux sont presque au repos.

    Asus propose une interface logicielle baptisée Game Center qui permet, d'un clic, de booster les performances globales de la machine. Ainsi, en mode Extrême, le Zephyrus parvient à se hisser au niveau - voire à surpasser - des configurations équipées d'une GeForce GTX 1080.

    Ainsi dans The Division, en Full HD, en mode Ultra légèrement modifié par nos soins, la 1080 Max-Q débite 88,2 images par seconde alors que la GTX 1080 du G701VI affiche, elle, 90 images par seconde. A contrario, dans Rise of the Tomb Raider, toujours en Full HD, tout à fond en DX12, là où le G701VI affiche 97,3 ips, le PC portable ultrafin d'Asus en génère 118 !

    Bref, le Zephyrus fait très bien tourner les jeux. Pour obtenir les meilleures prestations de sa part, mieux vaut laisser les profils du GeForce Experience mener la danse, une grande partie de l'efficacité du concept Max-Q Design reposant sur ces derniers. De plus, même en passant outre les recommandations et en plaçant le curseur de niveau de détails sur Très Elevé ou Ultra, la machine ne montre pas de signes de faiblesse.

    On a connu plus bruyant et (bien) plus chaud

    D'ordinaire, quand un PC très fin sert d'enveloppe à une configuration gaming, la ventilation a fort à faire et devient vite audible. Celle-ci est la plupart du temps bruyante, à tel point que notre sonomètre bat parfois des records. Nous pensions que le Zephyrus ne ferait pas exception à la règle. Nous nous sommes un peu trompés !

    [​IMG]

    Il n'est pas ultra-silencieux mais la ventilation ne donne pas inutilement de la voix. Nous avons relevé 45 dB en stress test intense, avec un bruit assez feutré et non criard comme la plupart des ventilateurs actuels. Précisons également que le WhisperMode (WM) de Nvidia, autre composante logicielle importante sur Max-Q, n'était pas encore implanté dans les pilotes de notre unité de test. Impossible donc de faire chuter le bruit à 40 dB, la valeur cible tant vantée par le concepteur des GeForce.

    [​IMG]

    Preuve que le système de ventilation d'Asus est bien conçu, le mercure se maintient dans des valeurs raisonnables pour un PC de cet acabit. Nous avons relevé la température à plusieurs endroits du boîtier.

    Sur la partie située au dessus du clavier, nous avons noté un maximum de 51°C. A la surface du panneau inclinant légèrement la machine dès que l'écran est déployé, le mercure affiche 40,3°C maximum, ce qui est très bien.

    [​IMG]

    En retirant ce dernier et en faisant une prise de température sur le boîtier, notre relevé indique une température maximale de 55°C. C'est déjà plus chaud mais les chances que vos cuisses soient en contact direct avec cette partie sont nulles.

    Troisième et dernier relevé effectué, celui des températures des composants à l'intérieur de la machine par l'intermédiaire des sondes présentes dans des logiciels comme 3D Mark ou HWiNFO. Dans la plupart de nos tests, le processeur peut grimper jusqu'à 82°C mais ne throttle à aucun moment. Le GPU, pour sa part, oscille entre 60 et 70°C en scénario de jeu. Dans les situations de stress intense prolongées, la 1080 atteint puis plafonne à 80°C mais les fréquences de base se maintiennent.

    Le verdict du test

    Asus ROG Zephyrus (GX501V)

    Pour un premier contact avec un PC portable répondant aux normes Max-Q Design de Nvidia, nous sommes assez emballés. L'Asus ROG Zephyrus est taillé sur mesure pour les joueurs occasionnels ou amateurs qui ont envie de faire plaisir et pour qui avoir un bel appareil entre les mains compte. Reste que l'écran n'est pas tout à fait au niveau et que l'autonomie pèche. En outre, il nous tarde d'avoir une version définitive du Zephyrus entre les mains et d'éprouver ainsi l'efficacité des technos tant vantées par Nvidia mais pas encore implantées dans les pilotes...

    Asus ROG Zephyrus (GX501V) Fiche technique

    Caractéristiques techniques

    ProcesseurIntel Core i7-7700HQ
    Fréquence du processeur2.80 GHz
    Quantité de mémoire vive24 Go
    Type de mémoire viveDDR4-SDRAM
    Capacité de stockage principal1000 Go
    Type de stockage principalSSD
    Interface stockage principalM.2, PCI-Express 4x, Serial ATA III
    Seconde baie disqueNon
    Calcul de la capacité totale (en Go)1000 Go
    Lecteur optiqueNon
    Résolution WebCam0.9 Mpx
    Pavé numériqueNon
    Clavier retroéclairéOui
    Affichage

    Taille d'écran (pouces)15.6 "
    Format de l'écran16:9
    TactileNon
    Définition de l'écran1920 x 1080 pixels
    Aspect de l'écranMat
    Processeur graphiqueNvidia GeForce GTX 1080 Max-Q
    Quantité de mémoire graphique8192 Mo dédiée
    Cartes mémoire supportées

    SD / MMCNon
    MicroSDNon
    Entrées & sorties

    Nombre de ports USB 3.04
    Nombre de ports USB Type-C1
    Ports eSATANon
    Support du NFCNon
    Système audio embarquéStéréo
    Support du Wi-FiWi-Fi 802.11 n/ac
    Support du BluetoothBluetooth 4.2
    Ethernet 10/100Oui
    Ethernet 100/1000Oui
    Sortie sonStéréo
    Sortie S/PDIFNon
    Sortie VGANon
    Sortie DVINon
    Sortie DisplayPortNon
    Sortie HDMIOui
    Système d'exploitation et logiciels

    Système d'exploitationWindows 10 Pro 64-bits
    Accessoires fournisRepose-poignets, souris Asus Strix Impact, adaptateur USB/Ethernet Gigabit, tournevis cruciforme
    Alimentation

    Format de l'alimentationBloc
    Dimensions

    Largeur37.9 cm
    Hauteur2 cm
    Profondeur26.2 cm
    Volume1985.96 cm3
    Poids (batterie incluse)2.250 kg
    Poids alimentation834 g
    Source: 01net
     
    #1
    Dernière édition: 1 Septembre 2017
  2. Les Forums Asus


  3. Pantheera Maître Asussien

    Pantheera
    Au-boulot
    • Asussien
    • Donateur
    Inscrit:
    19 Avril 2016
    Messages:
    3 013
    Likes:
    70
    Points:
    118
    Localité:
    Aix-en-Provence
    Avis:
    +322 / 3 / -4
    Modèle Asus:
    Asus ROG G752VS (KBL)
    Nom enseigne/magasin d'achat:
    http://www.darty.com/
    Date d'achat:
    01/07/2017
    Processeur:
    Intel Core i7-7700HQ CPU @ 2.80 Ghz
    Disque dur:
    SSD Samsung M.2 512 Go + HDD Hitachi Travelstar 1To à 7200 trpm
    Mémoire:
    32 Go DDR4 à 2133 MHz
    Définition écran:
    17,3" - 1920 x 1080 (120 Hz)
    Système d'exploitation:
    Windows 10 (64 Bit)
    Bonsoir kankan !

    Beaucoup trop cher même avec le "joli matos" embarqué !...400 euros de plus que le G752VSK ! :ennui:
    Trouvé sur le magazine Windows & Internet Pratique n° 60 de Septembre 2017 à 3399 euros (page 10).
     
    #2

Chargement...
Ces sujets pourraient vous intéresser :
  1. kankan
    Réponses:
    0
    Affichages:
    1 085
  2. luk812
    Réponses:
    6
    Affichages:
    1 158
  3. moonshine
    Réponses:
    86
    Affichages:
    38 598
  4. antpavtoto
    Réponses:
    46
    Affichages:
    21 199
  5. kankan
    Réponses:
    0
    Affichages:
    1 650
: Rog, Zephyrus

Partager cette page